Résolutions pour 2024

2024, Nouveau départ ! 

Une nouvelle année commence et chacun offre ses vœux de bienveillance à sa famille, ses amis, son voisinage. 

C’est une tradition humaine qui imprègne le monde dans lequel nous vivons. 

Puis arrivent nos résolutions personnelles.

Qu’allons-nous faire ? Où plutôt quels défis allons-nous, nous fixer pour 2024 ?

 

Être ou ne pas être, telle est la question ? dirait Shakespeare, par l’intermédiaire d’Hamlet.

 

Aujourd’hui, il existe des coachs pour tout.

-Coach pour la santé

-Coach pour les relations affectives

-Coach nutritionniste… La liste est longue.

 

À la base, un coach se définissait comme entraîneur pour des équipes de jeux collectives. Ce fut son expérience, de joueur, en travail d’équipe, qui lui a permis de développer une stratégie, ou plusieurs, afin d’encourager les joueurs.

 

Toute personne qui choisit de devenir coach, fait ce choix, avec pour seule motivation : -Aider les autres à se réaliser, dans un domaine, dans lequel, ces mêmes coachs se sont réalisés.

Pour en revenir à nos résolutions :

-Tout d’abord, il est important, d’avoir un but clair.

Comment définir un but ?

-Nous avons tous, des hobbies, des passions. Ces aspirations peuvent se transformer en rêves. Ces rêves peuvent nous inspirer à établir une vision pour notre vie. Cette vision nous demande de mener des actions. Ces actions nous amènent à suivre différentes étapes. Je pourrais continuer ainsi pendant des pages. Le plus important est d’être honnête avec soi-même et d’oser y croire.

 

J’aimerais partager avec vous, la philosophie de Tsunesaburo Makiguchi, un philosophe bouddhiste, éducateur et auteur du XXe siècle. Reconnu comme un éducateur engagé, il dédia sa vie à insérer à travers l’éducation, une approche plus humaniste basée sur la création des valeurs, qu’il divisa en trois distinctes catégories :

 

 La beauté,

 Le gain,

 La bonté.

 

Pourquoi la beauté ? Pour son impact sensoriel, car elle émane de notre rapport à l’esthétique.

Le gain ? Cette mesure ne devrait pas juste se limiter à l’aspect matériel. On vit dans une société, qui demande que l’on puisse soutenir l’amélioration de notre vie dans sa globalité.

Quant à la bonté ? Il est important d’utiliser ses compétences pour contribuer au bien-être social, au progrès de toute une communauté humaine. Le « Grand Bien » il l’exprimait si bien.  

 

En d’autres termes, nous sommes tous libres de déterminer ce que nous souhaitons réaliser, mais prenons le temps d’observer, les trois catégories ci-dessus et demandons-nous, si nous nous trouvons en phase avec nos propres principes, le devoir de créer des valeurs.

 

Quant à moi ?  

Quelles sont mes résolutions pour 2024 ?

Je souffre de la Sarcoidose depuis 2012.

Pratiquante du bouddhisme, j’utilise mes prières pour améliorer la qualité de ma vie. Je suis arrivée à la conclusion que jouir d’une bonne santé, ne se limitait pas qu’à la santé physique. Avoir une santé excellente, représente la plus grande des richesses, que l’être humain puisse bénéficier. Depuis onze ans, je reformule ces mêmes souhaits.  

« Je promets à ma vie de jouir d’une bonne santé dans chaque domaine de ma vie, et d’établir un bonheur indestructible. » 

C’est pourquoi je vous souhaite à tous, une santé de fer et un bonheur que rien, ni personne ne peut détruire. Car il n’existe aucune séparation entre la santé et le bonheur.